Les visiteurs de la dernière exposition

15/dic/2016 16.12.22 nior Contatta l'autore

Questo comunicato è stato pubblicato più di 1 anno fa. Le informazioni su questa pagina potrebbero non essere attendibili.

Les visiteurs de la dernière exposition de costumes du Musée de Vancouver sont accueillis par deux mannequins: l'un salue dans un uniforme de l'Armée canadienne de femmes de la Seconde Guerre mondiale, tandis que l'autre se présente discrètement dans une jupe de caniche et un ensemble de pull-over avec pompons en fourrure de lapin.

"C'est l'introduction parfaite à l'exposition", a déclaré le co-commissaire Ivan Sayers tenue soirée chic, qui a pris un temps précieux de sécuriser plus de 80 vêtements et de mettre en place des écrans pour le spectacle intitulé From Rationing to Ravishing: la transformation de la mode féminine dans les années 1940 et 1950, à la veille de son ouverture le 18 septembre. «D'une part, vous avez l'uniforme masculin et pratique de la guerre; De l'autre, la féminité féminine des jours de pré-préfiguration de l'après-guerre. Le point crucial de l'exposition est ce balancement du pendule. "
Pour Sayers, l'habillement est un record de l'histoire et un plus fiable que ceux conservés dans les livres. Les gens qui écrivent l'histoire ont invariablement un point de vue. L'habillement est du temps lui-même.
«Rien n'est plus personnel que ce que nous choisissons de mettre sur notre corps», dit Sayers. «L'habillement est une manifestation de ce que nous sommes - ou peut-être plus précisément, que nous voulons que les gens pensent que nous sommes. L'habillement prend notre odeur. Il vit la vie que nous faisons comme nous le vivons. En tant que document historique, il n'a pas de prix. "

blog comments powered by Disqus
Comunicati.net è un servizio offerto da Factotum Srl